非洲 > 西非 > 几内亚 > IMF扩大贷款计划简介

几内亚: IMF扩大贷款计划简介

2016/10/31

几内亚政府官网30日报道,10月29日,正在中国进行国事访问的几内亚总统孔戴在接见在华几内亚侨民并发表讲话时宣布:国际货币基金组织执行理事会10月28日已经顺利批准IMF第8次几内亚国别审议报告。

为此,陪同孔戴总统访华的几内亚经济与财政部长卡巴女士(Mme. Malado KABA)向随行的几内亚媒体记者发表谈话。

卡巴部长表示,几内亚政府与国际货币基金组织2012年2月11日在扩大贷款计划框架下(Facilité Élargie de Crédit ,IMF Extended Credit Facility ,ECF)签署合作协议,今年9月下旬,IMF派出第8次、也是最后一次审议工作组访几,其审议报告10月28日获得了IMF执行理事会的批准通过,预料今后几天IMF将发布公告正式确认此事。

这是一个历史性的时刻,几内亚在历史上第一次圆满完成了与IMF的合作计划,履行了几方的所有承诺。几政府在认真履行承诺、改善和加强宏观经济治理和调控方面的卓越表现获得了IMF的充分肯定和认可;此举再次证明,几内亚政府在经济治理方面已经取得了很大的进步。IMF将2016年几内亚GDP增速预测有原来的3.8%调高到5,2%。

卡巴部长表示,这是几内亚历史上第一次认真履行了几方所有承诺、顺利完成了与IMF的合作计划。这是几方的一个巨大的进步,这也表明几政府在推进经济改革、加强宏观经济治理方面的坚定决心。此外,IMF此举也向国际社会和外国投资者发出了一个强烈的积极信号,会极大地增强外国投资者对于几内亚经济形势和经济改革治理的信心。


驻几内亚使馆经商处

2016年10月30日

 

Flash Info - Le Président Alpha Condé annonce la conclusion de la 8e et dernière revue avec le FMI. Une Première dans notre histoire!

Pékin, le 29 Octobre 2016 – En marge de la rencontre qu’il a tenue avec la communauté guinéenne résidant en Chine, le Président de la République a fait une annonce importante qui concerne notre économie.

En effet, le Chef de l’Etat dans son adresse a déclaré que ce vendredi 28 Octobre 2016, le Conseil d’Administration du Fonds Monétaire International (FMI) s’était réuni et devrait annoncer dans les prochains jours la conclusion de la 8e revue du programme dans le cadre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC). Ce qui dénote clairement de la nette amélioration de la gouvernance dans notre pays.

Cette décision devrait intervenir un peu plus de deux mois après la visite de la mission du FMI dirigée par Abdoul Aziz Wann dans notre pays. Ce dernier avait affirmé dans son rapport final que « l’activité économique connaissait une reprise, tirée par des chocs positifs de l’offre dans les secteurs minier, agricole et de l’énergie, qui ont été moins touchés par l’épidémie d’Ebola » revoyant ainsi les prévisions de croissance de 2016 à la hausse à 5,2%, au lieu de 3,8% précédemment.

Pour Malado Kaba, Ministre de l’Economie et des Finances : « c’est la première fois que la Guinée achève positivement un programme entier soutenu par le FMI. C’est un grand pas et cela démontre la vision et l’engagement du Gouvernement sous la houlette du Président de la République. C’est un grand pas ! Cela démontre également la volonté de poursuivre les réformes engagées. D’avoir réussi, en quelques mois, à stabiliser notre économie malgré le contexte difficile des deux dernières années que nous avons traversées, c’est une étape importante que la Guinée a franchi mais il s’agit aussi pour nous de mesurer tous les efforts et tout le chemin qu’il reste à parcourir. (…) C’est également un signal très fort qu’on envoie à la communauté internationale et aux investisseurs. Cela augure de bonnes perspectives pour notre pays ».

La Cellule de Communication du Gouvernement


IMF扩大贷款计划简介

La facilité élargie de crédit du FMI (FEC)

La facilité élargie de crédit (FEC) fournit une aide financière aux pays qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements. La FEC a été créée comme guichet du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (fonds fiduciaire RPC), dans le cadre d’une réforme plus large visant à assouplir le soutien financier du FMI et à mieux l’adapter aux besoins divers des pays à faible revenu, notamment en période de crise. La FEC est le principal outil dont dispose le FMI pour apporter un soutien à moyen terme aux pays à faible revenu.

Une aide financière adaptée aux besoins des pays

Finalité. La FEC soutient les programmes économiques des pays qui visent à rétablir la stabilité et la viabilité macroéconomiques tout en favorisant une croissance vigoureuse et durable et la réduction de la pauvreté. Elle peut aussi servir de catalyseur pour mobiliser de l’aide étrangère.

Conditions requises. La FEC s’adresse aux pays remplissant les conditions requises pour bénéficier du fonds fiduciaire RPC et se heurtant à des difficultés prolongées de balance des paiements, qui portent à penser que la résolution des déséquilibres macroéconomiques sous-jacents de ces pays est à envisager dans un horizon à moyen ou long terme.

Durée et utilisation répétée. Dans le cadre d’un accord FEC, l’aide est accordée pour une durée initiale de trois à quatre ans, avec une durée maximale totale de cinq ans. Après qu’un accord FEC a expiré ou a été annulé, de nouveaux accords peuvent être approuvés.

Montants mis à disposition. Le montant du financement mis à disposition au titre de la FEC est déterminé cas par cas, en fonction du besoin de balance des paiements du pays, de la solidité de son programme économique, de sa capacité de rembourser le FMI, de l’encours des crédits du FMI et des antécédents du pays en matière d’utilisation des ressources du FMI, et il doit être conforme à certaines normes d’accès1. Le montant du financement concessionnel disponible au titre du fonds fiduciaire RPC est limité à 75 % de la quote-part par an et l’encours total des crédits concessionnels à 225 % de la quote-part. Ces plafonds peuvent être dépassés dans des circonstances exceptionnelles. Le financement peut être augmenté en cours d’accord si cela s’avère nécessaire.

Une conditionnalité simplifiée et recentrée

Les pays qui ont recours à la FEC acceptent d’appliquer un ensemble de mesures qui contribueront sensiblement à stabiliser durablement leur situation macroéconomique à moyen terme. Ces mesures, assorties de conditions spécifiques, sont décrites dans la lettre d’intention du pays.

La conditionnalité des programmes du FMI a été simplifiée et recentrée sur les mesures qui sont indispensables pour atteindre les objectifs poursuivis. Les programmes appuyés par la FEC doivent être fondés sur la propre stratégie de croissance du pays et viser à préserver les objectifs sociaux. Les exigences en matière de documents ont été assouplies : la première revue du programme et les revues suivantes peuvent être achevées tant qu’il y a un document valide de stratégie pour la réduction de la pauvreté couvrant la date d’achèvement de la revue du programme en question.

Des conditions quantitatives servent de référence pour suivre l’évolution des variables macroéconomiques telles que les agrégats monétaires, les réserves internationales, les soldes budgétaires et les emprunts extérieurs, par rapport aux objectifs inscrits dans le programme du pays. Les programmes appuyés par la FEC visent à préserver les dépenses sociales et les autres dépenses prioritaires, notamment par la fixation d’objectifs quantitatifs explicites lorsque cela est possible.

Des repères structurels aident à suivre l’application des réformes macroéconomiques essentielles dont dépend la réalisation des objectifs du programme; les progrès accomplis par rapport à ces repères sont évalués lors de revues du programme. Les réformes en question varient d’un programme à l’autre et peuvent comprendre, par exemple, l’amélioration du fonctionnement du secteur financier, la mise en place de dispositifs de protection sociale ou une meilleure gestion des finances publiques.

La revue du programme par le Conseil d’administration du FMI joue un rôle déterminant dans l’évaluation des résultats obtenus dans le cadre du programme et dans l’adaptation de ses paramètres à l’évolution de l’économie. Les revues sont prévues à des intervalles de six mois au plus.

Des conditions de prêt hautement concessionnelles

Le taux d’intérêt des financements accordés au titre de la FEC est de 0 % jusqu’à fin 2016, avec un différé d’amortissement de cinq ans et demi et une échéance maximale de dix ans. Le FMI revoit tous les deux ans les taux d’intérêt des facilités concessionnelles du fonds fiduciaire RPC; la prochaine révision est prévue d’ici à fin 2016.

1 Les normes d’accès donnent des indications générales qui sont utilisées avec souplesse; elles ne constituent pas des plafonds et ne donnent pas de droits automatiques aux pays bénéficiaires. L’accès normal correspond à 90 % de la quote-part par accord de trois ans ou à 56,25 % de la quote-part si l’encours total des crédits concessionnels du pays est égal ou supérieur à 75 % de la quote-part. Les normes ne s’appliquent pas aux pays dont l’encours de crédit concessionnel dépasse 150 % de la quote-part. Dans ces cas-là, l’accès tient compte de la limite cumulée de 225 % de la quote-part, des perspectives de besoins futurs des concours du FMI et du calendrier de remboursements.

IMF Extended Credit Facility (ECF)

October 3, 2016

The Extended Credit Facility (ECF) provides financial assistance to countries with protracted balance of payments problems. The ECF was created under the Poverty Reduction and Growth Trust (PRGT) as part of a broader reform to make the Fund’s financial support more flexible and better tailored to the diverse needs of low-income countries (LICs), including in times of crisis. The ECF is the Fund’s main tool for providing medium-term support to LICs.

Financial assistance tailored to country needs

Purpose. The ECF supports countries’ economic programs aimed at moving toward a stable and sustainable macroeconomic position consistent with strong and durable poverty reduction and growth. The ECF may also help catalyze additional foreign aid.

Eligibility. The ECF is available to all PRGT-eligible member countries that face a protracted balance of payments problem, i.e. when the resolution of the underlying macroeconomic imbalances would be expected to extend over the medium or longer term.

Duration and repeated use. Assistance under an ECF arrangement is provided for an initial duration from three to up to four years, with an overall maximum duration of five years. Following the expiration, cancellation, or termination of an ECF arrangement, additional ECF arrangements may be approved.

Access. Access to ECF financing is determined on a case-by-case basis, taking into account the country’s balance of payments need, the strength of its economic program and capacity to repay the Fund, the amount of outstanding Fund credit and the member’s record of past use of Fund credit, and is guided by access norms.1 Total access to concessional financing under the PRGT is limited to 75 percent of quota per year, and total outstanding concessional credit to 225 percent of quota. These limits can be exceeded in exceptional circumstances. Access may be augmented during an arrangement if needed.

Streamlined and focused conditionality

Under the ECF, member countries agree to implement a set of policies that will help them make progress toward a stable and sustainable macroeconomic position over the medium term. These commitments, including specific conditions, are described in the country’s letter of intent.

The IMF’s program conditionality is streamlined and focused on policy actions that are critical to achieving the program’s objectives. ECF-supported programs should be based on the country’s own development strategy and aim to safeguard social objectives. Related documentation requirements have been made more flexible, by allowing the first and subsequent program reviews to be completed as long as there is a valid poverty reduction strategy document covering the review dates in question.

Quantitative conditions are used to monitor macroeconomic policy variables such as monetary aggregates, international reserves, fiscal balances, and external borrowing, reflecting the country’s program objectives. ECF-supported programs aim to safeguard social and other priority spending, including through explicit quantitative targets where possible.

Structural benchmarks help monitor macro-critical reforms to achieve program goals. These benchmarks vary across programs but could, for example, include measures to improve financial sector operations, build up social safety nets, or strengthen public financial management.

Program reviews by the IMF’s Executive Board play a critical role in assessing performance under the program and allowing the program to adapt to economic developments. Progress of the program, in particular against quantitative conditions and structural benchmarks, is assessed in the context of reviews. Reviews are scheduled at most six month apart.

Highly concessional lending terms

Financing under the ECF has carried a zero interest rate through end-2016, with a grace period of 5½ years, and a final maturity of 10 years. On October 3, 2016, the Executive Board approved a modification of the mechanism governing interest rate setting of PRGT facilities and set interest rates to zero on all Fund concessional loans under the PRGT for at least the next two years through end-December 2018. Moreover, PRGT interest rates will remain at zero for as long and whenever global market rates are very low. The Fund reviews the level of interest rates for concessional facilities under the PRGT every two years, with the next review expected to take place before end-2018.


 


 

相关文章
  • 几内亚经济概况

    2017/01/04 简介 几内亚面积约24.6万平方公里,位于西非西岸,北邻几内亚比绍、塞内加尔和马里,东接科特迪瓦,南界塞拉利昂和利比里亚,西濒大西洋,海岸线长352公里。地形复杂,全境分4个自然区:西部为狭长的沿海平原,中部为平均海拔900米的富塔贾隆高原,西非3条主要河流——尼日尔河、塞内加尔河和冈比亚河均发源于此,被称为“西非水塔”,东北部为平均海拔约300米的台地,东南部为几内亚高原。   几内亚位于非洲西部,西濒大西洋,北邻几内亚比绍、塞内加尔和马里,东与科特迪瓦接壤,南与利比里亚和塞拉利昂接壤,国土面积24.59万平方公里,人口1130万人。   几内亚资源丰富,铝钒土已探明储量占全球的30%,居世界第一位,铁矿、黄金和钻石等储量也比较大,品味很高。沿海大陆架已发现有石油。同时,几内亚水力河流众多,淡水资源丰富,有西非水塔之称,水电蕴藏量达600万千瓦,而现时只有2%得到开发。沿海渔业资源较丰富,森林储量居西非首位。
  • 欧盟有望在今年对几内亚鱼产品解禁

    2016/04/01 欧盟有望在今年对几内亚鱼产品解禁 近日,几内亚渔业、水产和海洋经济部长卢阿先生(André Loua)接受了几内亚新闻网的独家专访。 在回答记者有关几内亚何时能够从欧盟鱼产品禁运黑名单中被排除的问题时,卢阿部长表示,2014年3月,欧盟将几内亚列入“非法捕捞、不申报、无管制、不合作国家黑名单” (la liste noire des pays non-coopérants dans le cadre de la pêche illicite non-déclarée et non-règlementée),
  • 非洲传奇政治家、几内亚的曼德拉:几内亚总统孔戴

    2015/10/29 几内亚召开了历史上第二次总统选举第一轮投票,共有8名候选人参选。10月17日晚上,几内亚独立选举委员会在科纳克里人民宫正式公布了统计票数结果,现任总统孔戴在第一轮投票中得票率57.85%,超过半数,遵守几选举法,第一轮获胜,直接当选几内亚新一任总统,开始第二个五年任期。 阿尔法·孔戴(Alpha CONDE),现年77岁,系几内亚历史上首位民选总统。孔戴以其百折不挠的斗争勇气和对政治理想的不懈追求,成为非洲政坛声名卓著的政治家。
  • 国际援助与现实的差距

    2015/01/31 如果世界最有影响力的发展机构 发布了一份公告,公告给出的证据谈到,该机构许多员工对穷人和穷人需求的认知存在“偏见”,人们或许会觉得这令人惊讶。但当这家机构(是世界银行 (World Bank),想不到吧?)的掌门人也承认存在这种问题、继而呼吁“采取举措来减轻这种偏见,比如更严格地研判我们试图帮助的人的观念”时,就更加令人惊讶 了。
  • 世界银行下调全球增长预期

    2015/01/16 世界银行(WB)降低了对全球经济增长的预期,并警告说全球经济依旧过度依赖美国复苏这“唯一一台引擎”。 该行表示,估计油价的降低会对全球经济活动起到促进作用。不过,该行警告说,几大不利因素会抵消原油价格下跌的影响。这些不利因素包含消费者和企业信心不足,还有各大央行无法通过将利率降至创纪录低点提升通胀预期。
热门文章